AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Treasure Chest

avatar


Identité
Maitre/Hybride de: ///
Points Rp:
0/1000  (0/1000)
Point TPS: 168

MessageSujet: La religion   Dim 27 Sep - 16:42


La religion

Avant-propos :
Il n'y a pas de religion obligatoire/ surpuissante en Archipel Première. Les Bien-Nés ont promulgué l'Edit de Tolérance depuis bien longtemps et le droit de culte à tous.

La religion en Archipel Première :
Néanmoins, la croyance la plus répandue au sein des îles historiquement humaines est le Culte de Mardygr

Selon ce culte, le monde était couvert d'eau, balayé par le vent venu du ciel. Mardygr1, ou la Géante de Mer, décida un jour que les enfants des eaux pourraient connaître la douce caresse du vent. Forte d'une puissance unique, elle souleva la terre et la fit sortir des océans.

Fragile, le "sol" ne resta pas compacte et se brisa en une multitude d'îles. C'est pourquoi rares sont les grosses îles.

La figure emblématique de Mardygr est, ironie de l'histoire, une magnifique femme, au buste noble, avantageux, un visage serein, avenant, une chevelure longue et relâchée, à peine retenue d'un diadème, le tout soutenu par une longue queue de poisson. Oui, les humains vouent un culte à une forme hybride, et en dépit de ce fait, rien ne semble les choquer.

En revanche, en fonction des coutumes locales, un hybride poisson dont la forme ressemble à Mardygr (sirène) ne peut soit absolument pas être tenu en esclavage, soit au contraire, est vu de loin comme le plus prestigieux des esclaves.
Staelno est, notamment, l'un de ces bastions où les hybrides aquatiques sont "presque" libre. La chute de la cascade, zone trop dangereuse pour les bateaux a, depuis longtemps, été utilisée comme endroit de quiétude.

Divers croyances/ hommages autours et pour Mardygr :

À sa mort, tout un chacun est ramené par delà les Océans, via les flots éternels.

Mardygr n'est pas une déesse. Personne ne cherche à la contacter, juste à lui rendre hommage. Elle est vue comme une sorte de Mère, il n'est pas étonnant que les zones aquatiques bordant les îles soient appelées "mer".

Celle qui donna une nouvelle forme au monde est morte ou s'en est allée. Depuis, les eaux qui l'aimèrent tant se déchainent souvent, empli de tristesse. Oui, les tempêtes et autre catastrophe ne sont pas issus de la colère, mais bien de la tristesse. Pour les gens de la mer, il est commun d'offrir aux flots un vase de belle qualité, objet avec lequel est souvent représentée Mardygr, afin d'apaiser les pleurs et d'éviter le naufrage.

Si la religion est pacifique, aucun seigneur ne veut s'attirer la disgrâce populaire et tous - ou presque - interdisent la pollution des fleuves et rivières. Staelno, encore, va plus loin en prononçant la peine de mort pour les plus graves délits (jeter une bassine de sang dedans, par exemple.)


Le Culte du Passeur, Ysabell.
L'origine  :
Avant que Mardygr ne sorte des eaux, la terre était balayé de vents orageux et funestes.  La Mort recouvrait de son voile sombre et orageux les cieux du monde et, plus puissante que la Géante de Mer, plongeait parfois ses griffes même au creux de son domaine pour faucher les âmes, car il n’y avait pas de vérité plus absolue ni plus chaotique que cette créature aussi ricanante qu’indomptable. Bien sûr, cela faisait grande peine à Mardygr de perdre ses enfants, et ainsi, elle confronta la Mort elle-même car elle seule l’empêcherait d’ériger sa création par-delà les flots.
De cette confrontation naîtra une dialogue considéré comme canon par les membres du Culte.
Discussion entre la Créatrice et la Mort:
 

Peu à peu, le culte du Passeur prit son essor. Entre mythes, fantasmes et fanatismes, plusieurs proches d'un défunt furent persuadés de voir un navire fait d’ombres et de noirceurs arriver proche du mort, près de la rive : il était d'usage de rendre à la mer le corps des personnes décédés.

Le Passeur ne serait autre qu'Ysabell, fille de Mardygr et de la Mort elle-même.
La Cabine du Passeur:
 

Car le Passeur viendra toujours cherché les morts, il est coutume de les apprêter pour qu'elle puisse venir les chercher. Le mort est déposé dans une petite barque qu'on fait dériver dans la mer, tout en ayant pris soin de déposer une pièce dans sa bouche, afin de payer le Passeur.
Nul ne sait exactement ce qu'elle fait de cet argent, mais les membres du Culte du Passeur vous diront qu'elle est à l'origine de bienfaits inexplicables : un mendiant verrait son godet rempli d'or ou un orphelinat trouverait un coffre plein d'un mystérieux donateur.

Organisation du Culte :
Le Culte du Passeur dépend directement de celui de Mardygr. Comme ce-dernier, le temple se trouve à Viverive, plus précisément dans le village montagneux de Kermis. Il dépend donc de l'Oracle et non du duc.
Il est dirigé par le/la Voile.

Expressions courantes :
- [En parlant d'une tempête, d'un violent orage] "Le Ciel la pleure comme au premier jour !"
- Mardygr se cache sous cette initiative : se dit d'un projet particulièrement audacieux, voit surréaliste.
- Va en paix, le Passeur t'attend : se dit lorsqu'une personne est agonisante.
- Ysabell est souvent un prénom que l'on donne aux petites filles dont la mère est morte en donnant la vie.

Le Panthéon des esprits :

En Vamelia, il existe des cultes à foisons, mais tous semblent suivre le même schéma : tous considèrent le monde comme vivant. Chaque facette du monde est représentée de manière précise par un esprit tutélaire.

Si tous n'ont pas le même nombre d'esprit ni même les mêmes aspects, certains esprits sont récurrent :
- Celui de la Nature Sauvage.
- Celui de la Chasse, souvent accompagné de celui de la Communion (concept difficilement compréhensible pour l'humain, mais aussi logique que l'air pour les furrys. La communion est cette faculté à comprendre les animaux) et celui de la Ruse.
- Celui de l'Eau
- Celui de la terre.
- Celui du feu, accompagné de celui de la Guerre.
- Celui de la Mort.
- Il en existe beaucoup d'autres, dépendant des croyants.

Les communautés tribales :
À cela s'ajoute ceux qui vénèrent les anciens. Il est rare qu'une tribu ne vouent louange qu'à leurs seuls ancêtres, mais ça existe.

Généralement, cette façon de croire se mêle aux esprits, les "héros" devenant à leur tour des esprits.

Le cas de Janq'U :

Cette ville furry au sein de l'Archipel Première est une sorte d'union réussite entre les diverses façons de voir le monde.

Comme les furry de Vamelia, ils vénèrent un Panthéon d'Esprit. Mais le "chef" de ces esprits n'est pas celui de la Nature Vivante, mais bien celui de l'eau, étrangement appelé "Mardygr".

Thorn le vif a récemment été amené au stade d'esprit. Bien sûr, nul ne conteste son caractère héroïque et son sens de la stratégie "rapide", mais ce héros ayant vaincu des forces humaines lors de la prise de Janq'U ferait grincer certaines dents depuis qu'il est vénéré comme "Grand Esprit".

_____________
1 Oui, il s'agit bien d'un clin d’œil à Margygr, la sirène scandinave.
Revenir en haut Aller en bas
http://slaves-seas.forumactif.org
Treasure Chest

avatar


Identité
Maitre/Hybride de: ///
Points Rp:
0/1000  (0/1000)
Point TPS: 168

MessageSujet: Re: La religion   Dim 27 Sep - 16:44


Le Dieu Unique, ou le culte du Banni.

Dans la fin du sixième siècle ou au début du septième (598 ~ 603), apparait la religion monothéiste du Démiurge.

Cette religion connait son essor sur l'île de Jade (Celle regroupant Ebadön, Kahoran et Za'Thor) et, en dépit du fanatisme zäan, elle ne traversera jamais la mer du commerce.

Les arts zäan en hommage à leur Dieu étaient toujours somptueux, mais tout le reste, tout ce qui quittait le domaine autorisé par l'Église, était vivement réprimandé, condamné.

Touché par cet art et ignorant la vive répression touchant Za'Thor, le duc de Kahoran, connu pour être un mécène ouvert accepta le Culte du Démiurge. Et, peu à peu, fit vivre les deux fois conjointement.

Ebadön, fondée peu après, de son côté, vit l'arrivée d'une religion forte comme une menace à ses désirs de contrôle totale de ce qui deviendra l'Archipel Première. Rapidement, Za'thor et Ebadön rentrent en conflit, sans qu'il soit armé.

Et là, un lent jeu d'influence se crée : Kahoran, dont le duc est Bien-Né, voit son espoir de diriger le groupuscule s'éloigner et, dans son dos, les armées zäan deviennent nombreuses. Plusieurs choix s'offrent à lui : soutenir "son" camp naturel, celui des Bien-Nés ou le rival éternel, Za'thor, seul bastion à pouvoir renverser une entité qui, si on la laisse faire, finira par tout s'approprié.

À la fin du septième siècle, la tension fut à son comble entre les religieux zäan et les Bien-Nés. Ironiquement, sur l'ile de Jade, la main mise Bien-Née avait presque entièrement disparue alors que celle-ci devenait totalitaire sur l'ensemble des îles de la mer du commerce. Le Culte de Démiurge était omni présent sur l'ile de Jade, même dans le duché de Kahoran. Néanmoins, les religieux kahoranais ne répondaient pas directement à l'Église, mais bien au duc.

La guerre éclata et la puissance militaire zäan écrasa lentement Ebadön, d'autant que son territoire était enclin à laisser s'installer l'envahisseur. Persuadé de pouvoir mettre Za'thor à genoux en cas de revers, le duc de Kahoran marcha vers Ebadön, voulant détruire la ligue des Bien-Nés pour la recréer en sens.

Oui, les autorités zäan furent ravie de voir le rival séculaire se joindre à eux. Hélas, le destin est parfois funeste. Un groupe de fanatique du Dieu Unique se forma et massacrèrent le duc de Kahoran et sa garde, désirant "mort à tout les Bien-Nés". Fou de rage, le fils prit la tête de son armée, arrivant alors dans le dos de celle de Za'thor, mais vue comme amie par celle-ci, et fondit sur celle-ci. Ebadön réagit aussi vite et l'armée zäan du prise en étau puis massacrée.

Il est amusant de savoir que "Le Bouclier Bien-Né" (Kahoran) avait d'abord oeuvrer pour sa destruction. Mais l'histoire est écrite par les vainqueurs.

Peu à peu, Za'thor perdit de sa superbe jusqu'à être mis à genoux. Les églises et lieux de culte furent entièrement saccagé et le Dieu Unique fut déclaré comme banni dans tout le territoire de l'Archipel Première.

Seul le duché de Kahoran conserva les bâtiments religieux de ce culte, tout en y ôtant prêtres assigné.

La loi considère absolument toute les religions monothéiste comme illégale car amenant à la division..
Revenir en haut Aller en bas
http://slaves-seas.forumactif.org
 

La religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. "Losing my religion" # Ash
» Religion dans le SDA
» La religion / les divinités dans la Légende.
» Religion
» ❧ LA RELIGION EN ANGLETERRE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant toute chose :: Règlement :: Informations Facultatives-