AccueilCarteS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Changement de fiche de FO
Dim 16 Sep - 15:55 par Invité

» Des news de Feeling Online
Dim 16 Sep - 15:54 par Invité

» Nouveauté Valoran's Battlefront
Dim 9 Sep - 14:36 par Invité

» Salih ||Au jeu de l'amour, les dés sont pipés. 50%
Jeu 6 Sep - 18:38 par Salih

» J'ai des questions ♥
Dim 5 Aoû - 19:49 par Salih

» Shayliss (Terminé)
Mer 25 Juil - 7:40 par Bara van Saquelle

» Recensement des Avatars
Mer 18 Juil - 6:26 par Nessa Skel

» Yasashi Koji, l'île aux milles secrets : les news !
Dim 17 Juin - 16:19 par Invité

» News des Chroniques d'Irydaë
Jeu 14 Juin - 23:07 par Invité


Partagez | 
 

 Salih ||Au jeu de l'amour, les dés sont pipés. 50%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salih


avatar


MessageSujet: Salih ||Au jeu de l'amour, les dés sont pipés. 50%   Lun 6 Aoû - 17:51

Jones Salih

SURNOM(S): La sorcière des mers (juste sorcière aussi) • ÂGE: 32 ans • SEXE: Féminin • ORIENTATION: La bonne chaire (pan) • METIER: Ancien pirate, tenancière de la taverne "Taverne" (oui)• GROUPE: Pirate • RACE: Humaine •

Physique
"Bah. L'est pas ptite quoi !"

Merci, ça m'aide. Il y a six mois, j'ai fais le pari un peu fou de retrouver celle que tout le monde appelle la sorcière des mers. Il y a six mois, je suis parti plein d'espoir, mon baluchon d'aventurier sur l'épaule. J'ai bousillé mes bottes sur les pierres des montagnes, j'ai parcouru une partie du globe pour atterrir ici, là où, m'a-t-on dit, elle se trouve en ce moment. Sauf que voilà. Plus je me rapproche du but, plus j'ai l'impression de m'en éloigner. Et le quidam local ne m'aide en rien à dire vrai.

"QUI ? Ah. Elle ? Oui. Elle est grande avec le poil brun sale et les yeux bleus ?"
"Eh...je ne sais pas. On m'a dit qu'elle n'était pas petite en tout cas."
"Vous êtes avancé mon ptit..."

Ce que je sais actuellement, c'est que la sorcière mesure au bas mot, je dirais un mètre quatre-vingt-deux. Elle a des cheveux mi-long d'un brun que l'on m'a décrit comme: Sale, terne, passé, pas chocolat en tout cas...
Les gens ne connaissent pas l'alphabet pour la plupart, alors leur demander de nommer une couleur ! Au moins, ils sont majoritairement pour dire que c'est une brune, le cheveux fournis qu'elle attache par une tresse rabattue sur le côté. On m'a aussi dit qu'elle pouvait être vêtue comme une "femme" aussi bien que comme un "homme". Semblant apprécier toutes les étoffes, tant qu'on ne lui demande pas de porter un "truc qui sert les nichons" et j'ose supposer que les gens entendaient par là, un corset.

"Hep. C'est vous qui cherchez Salih ? Vous lui voulez quoi à la sorcière ?"
" Salih ?"
"Bah oui, Salih. C'est pas pour elle que vous traficotez et fourrez votre sale groin partout ?"
"Si. Mais je ne trafique rien, je..."
"Et qu'est-ce que tu sais sur elle toi ? Hein ? Dis moi. Qu'est-ce que tu sais."

Je lui avais donné mes maigres renseignements et parce que j'ai su utiliser les bons arguments - je doute que ce genre de personnage s'attendrisse d'une histoire digne d'un roman - il m'a brossé un portrait très détaillé de la demoiselle. Visiblement, il avait dût la connaître plus intimement...

"Salih, c'est une sacrée femme. Mais va pas lui dire, elle va te cogner. C'est ce genre que tu croises sur un bateau d'homme tout en étant persuadé qu'elle n'a jamais eu à écarter les cuisses, si tu vois ce que je veux dire. Je sais pas trop s'que tu lui veux, mais j'ai qu'une parole. Alors. Salih traîne soit au port, soit dans les tavernes du coin. Mais faut pas chercher une femme ou un homme. Faut pas la chercher en fait. Pose toi au bar, picole et tu la verras fatalement à un moment donné. Tu peux pas trop la louper. Elle parle fort, rit fort avec une voix grave, mais de femme.

Et puis tu verrais, elle a un cul dans lequel tu veux bien te perdre. Son corps en fait, mon pote, c'est genre. Comment vous dites en général les scribouilleux ? "Une denrée délicate" ? Un truc dans le genre ? Non ? Ah. Bon. Bah moi jle dis. C'est un truc de fou son corps. A condition d'aimer les femmes de poigne."

Les femmes de poigne. Il en avait de belle lui. Qu'est-ce que c'était ça ? Moi j'ai grandit dans un milieu protégé et où les femmes sentent le lait et le coton. Leurs maris font tout pour elles. Alors une femme de poigne.

"T'es puceau ? Non ? Ah. Bon. Alors tu devrais savoir ce que c'est une femme de poigne. Si t'as jamais eu à faire, alors tu sais pas ce que c'est qu'envoyer son foutre en l'air. hahahahahaha."

Il commençait à me mettre mal à l'aise avec son rire gras et tonitruant. Et sa manière de me taper la cuisse à chaque fois. Le fait qu'il me parle ouvertement de sexe était en partie la cause de mon malaise je pense.

"Ok ok. Disons qu'elle est habile de ses mains et de son corps. Elle est forte aussi quoi. Elle est capable de tenir la barre plusieurs heures sans sembler s'essouffler et même ivre, elle est bonne. Ptet même plus. Parce que c'est pas juste une pochtronne et une pirate. C'est une épéiste douée et une aventurière hors pair. Du coup, j'peux te dire que son corps est..."

Il me fit le geste du sablier, me dessinant les courbes de celle que je cherchais désespérément. Était-il certain que c'était bien d'elle dont il était question ? Pour moi, une sorcière, c'était une vieille édentée ou ne jeune échevelée.

"Quoi ? Mais oui ! La sorcière des mers, la sorcière, c'est Salih. Il n'y en a pas d'autre à ma connaissance. Et elle a toutes ses dents, dont une en or et ses cheveux sont très bien. Qu'as tu cru toi ? Que c'était une vieille ? Ouais, ptet bien qu'elle pourrait avoir la peau tannée comme nous autre, mais elle faisait attention à ne pas s'exposer de trop au Soleil. Elle avait entendu dire par une "lady", que c'était mauvais. J'dis une lady, mais c'était des catins. Salih aiment bien ça des fois. S'en taper une. Et elle apprend des trucs de "lady". Comme l'hygiène, tenir sa peau, bien manger. Je sais pas. Elle fait ça, elle dit, parce que c'est avec un mental d'acier qu'on reste un bon combattant et qu'on survit. Et je devrais peut-être suivre son conseil, parce que j'peux te dire que son agilité et son endurance sont d'sacrés atouts lors de combat."

Il parlait beaucoup, mais au moins, j'avais ce que j'étais venu chercher. Il m'avait même parlé des grains de beauté qu'elle avait sur tout le corps, comme une "constellation". Ce mot est de moi, mais c'est ce qu'il a essayé de me dire sans savoir comment s'y prendre. "Les tâches dans le ciel". C'est ce qu'il avait dit exactement.

C'est au bout de sept mois, deux semaines et six jours que je l'ai trouvée. Ou plutôt, qu'elle m'a trouvé. J'étais accoudé à un bar, dans une taverne bruyante et mal fréquentée. Je buvais sans trop oser le faire dans un verre qui semblait avoir servit avant moi sans être lavé entre temps, lorsque j'entendis un rire venir du fond de la taverne. D'un pas chancelant, la sorcière m'est arrivée dessus en riant à gorge déployée. Gorge qu'elle avait plutôt...enfin. Disons qu'elle avait du coffre. Elle posa une main gantée, ce genre de gros gant de pirate, sur mon épaule. J'ai compris alors ce que les gens disaient par "Bah elle est pas petite." et par "C'est une femme de poigne." Je pense que si elle avait voulu me faire du mal, mon épaule, elle l'aurait broyée.

"C'est toi qui me cherche partout mon ptit ? Pourquoi faire ? Est-ce que je te dois de l'argent ? J'ai tué quelqu'un de ta famille ? J'ai oublié de payer une passe ?"

Sa dernière phrase fit se marrer les types qui me jugeaient depuis que j'étais entré comme étant un fragile. Je ne me sentais pas à ma place du tout. Né dans la dentelle, pour atterrir dans de la toile de jute qui vous gratte lorsque vous entrer en contact avec...

"Je. C'est à dire que."

Elle était grande. Plus grande que moi et ses cheveux étaient noués en une sorte de tresse grossière qui retombait sur son épaule dénudée. J'essayais de ne pas loucher dessus, d'autant qu'elle était pile sur un de ses seins. Ils avaient l'air lourds, ferme, mais pas trop. Le genre qui vous donne envie de les malaxer jusqu'à ne plus pouvoir.

"Alors ? Parle au lieu de fixer mes yeux comme ça mon lapin !"

Un surnom qui fit rire les autres. Elle avait les dents très blanches pour une pirate. Et elle souriait beaucoup, riant parfois lorsqu'une remarque fusait derrière. TOUT le monde présent nous regardait avec intérêt. Comme s'ils attendaient de voir comment j'allais être mangé. Mais je n'allais pas leur donner ce qu'ils voulaient, alors je bombai le torse.

"Je suis ici pour voir la sorcière des mers, car j'ai quelque chose à lui demander d'important."
"Il veut t'marier gaffe à ton cul Salih !"
"Ça vaudra toujours mieux que de finir ma vie avec l'un de vous."

Cela ne fit pas rire et bien vite, les attentions se détournèrent. Sa voix, à Salih, était de celle qui n'a pas besoin de parler si fort pour se faire entendre. Son ton était sûr, franc. Elle avait une dent en or, une canine, qui brillait lorsqu'elle parlait. C'était aussi hypnotisant que ses seins à vrai dire. D'elle se dégageait une odeur de femme ayant bourlingué, ayant travaillé, avec un fond de romarin ou de...je n'aurais su dire. Peut-être une plante, lavande ou tilleul. Verveine peut-être ? Menthe poivrée...musc ? Il y avait trop d'odeur ici pour que je parvienne à me décider. Elle était si proche que je pouvais même voir sa peau satinée et blanche, constellée de grain de beauté.

"Allons sur le bateau. Tu n'as pas le mal de mer j'espère !"
"Non. C'est bon, je ne suis pas fragile vous savez ?"
"Si tu le dis."

Salih sortit en premier et je la suivis. Elle marchait lentement, mais a grandes foulées sveltes et efficaces. On sentait qu'elle n'avait pas que le pied marin. Je regardais ses hanches larges et sa taille fine qui se dessinait sous la sorte de ceinture auquel étaient accrochés des breloques en tout genre, dont sa rapière, deux petits poignards, un mousquet et une sorte de hache, qu'elle me dira être "d'abordage". Autrement dit, une femme équipée, a qui on ne la faisait pas à l'envers.

"Monte. Et va dans la cabine."
"Bien."

J'étais un peu fou, inconscient. Si mes parents m'avaient vu, s'ils avaient su, ils auraient très probablement fait une syncope.
Elle vint au bout de quelques minutes, armée de deux coupe et d'une bouteille d'un alcool qui semblait vieux et fort. Elle le posa sur la table avec brutalité et tourna sa chaise pour s'asseoir en appuyant sa poitrine contre le dossier. Elle avait des manières peu féminines, mais parfaitement maîtrisées. Elle semblait, en somme, ne pas dépenser son énergie en des gestes inutiles. Contrôlée même ivre ? Car elle n'était pas sobre, c'était certain. Cela s'entendait légèrement à sa manière de traîner les mots. Je ne la connaissais pas assez pour savoir si elle parlait toujours ainsi, mais je sentais que ce n'était pas naturel.

"Vas-y. Dis-moi ce que tu fiche ici. Car j'ai senti que tu n'étais pas du coin, mais plutôt du genre à vivre dans la soie et la dentelle. Ce genre de baraque que l'on pille et tu es le genre de type que l'on viol."

C'était dit avec tellement de franchise. Son regard azur tirant sur le vert suivant l'angle et la luminosité, me fixant avec sérieux. Un rictus se dessina et en déglutissant, je lui expliquai tout. Absolument tout.


Caractère
Aussi loin que remonte la mémoire, sobre précisons-le, de Salih, elle a toujours voulu être pirate. Ce n'était pas une question de pillage de bateau, d'abordage, de viol et de violence, de dents cariées et de "touche gougoutte" dans la cale, mais simplement des histoires d'aventures, de coffre au trésor et sa fascination éternelle pour les profondeurs aquatiques et les étendues d'eau. Une pirate.

Cela lui allait bien tant qu'elle en était encore une. Car elle avait le pied marin et savait tenir la barre comme personne. Certains pirates avaient longtemps doutés de ses capacités. Ils se disaient qu'une femme sur un navire, cela n'attirait que des ennuis. Mais c'était parce qu'ils ne se doutaient pas des talents innés de Salih. Comme si elle avait vécu sur les eaux, y étaient nées. Ce n'était pas le cas pourtant...

Salih, depuis la catastrophe, a décidé de raccrocher. Elle ne désire plus être pirate et a montré patte blanche pour avoir le droit à une nouvelle vie après avoir survécu contrairement à certains de son équipage, ceux n'ayant pas péri, étant portés disparus. Mais était-ce une bonne idée de dire stop à cette vie de piraterie ?

Pourtant, elle n'a jamais été "méchante" ou même "mauvaise", selon les critères ès-pirate que certains semblent vouloir suivre à la lettre. Son amour pour la piraterie était fantasmée plus qu'appliquée et si elle ne tentait pas de retenir les hommes faisant partie de son équipage lorsqu'ils partaient piller, elle ne faisait pas partie de ceux qui se montraient les plus abrutis et brutaux. En réalité, lors des abordages, elle faisait les choses avec tacte et intelligence, devenant pour beaucoup de victimes, une sorte de cerveau de groupe.

C'est que Salih a toujours été méticuleuse. Son côté bourrin ne ressort que lorsqu'elle est ivre ou dans sa manière parfois de parler, de jurer et de faire de blagues grivoises. En somme, c'est un comportement de "mâle" qu'elle applique lorsqu'elle est en présence d'élément masculin qui essaient trop de mettre "leur couille sur la table", comme elle dirait. Elle les trouve insupportable ceux qui se pensent plus forts, plus grands et capables du pire. Comme un concours éternelle de qui à le plus grand sabre d'abordage. Tout ça la fatigue. Salih étant de ceux qui s'apprécient et n'ont pas besoin de prouver aux autres ce qu'ils valent.

Maintenant qu'elle n'est plus pirate, elle souffre de l'absence d'aventure et du fait de ne plus être sur un bateau les trois quarts du temps. Cela s'en ressent surtout en fin de journée, lorsqu'elle commence à boire avec la clientèle. Sa manière de regarder en direction des étendues d'eau, de fixer jusqu'à un verre d'eau d'ailleurs. Sa façon d'être à l'affût de la moindre histoire de piraterie et son intérêt flagrant pour ce qui touche au domaine de la marine, piraterie ou non. Comme une droguée en manque ou une alcoolique en passe de ne plus l'être, parfois elle tremble et doit s'isoler ou aller sur une plage quelques heures pour exulter.

Avant la catastrophe et cela n'a pas changé, ses partenaires de piraterie savaient qu'ils pouvaient compter sur elle. Salih c'est le genre de personne dont il est facile de s'approcher. Devenir camarade avec elle, il suffit d'avoir le sourire et d'aimer vivre. Et une fois que vous pouvez la compter dans votre entourage proche, vous pouvez faire appel à elle. Quelle que soit l'heure, quel que soit le service, elle sera là pour vous guider, vous épauler, vous aider. Sa culture et son intelligence sont des atouts non négligeables, qui lui ont permis de survivre sur un bateau très masculin.

Cependant, avec elle, c'est un prêté pour un rendu. On ne peut pas attendre de la vie la gratuité. Et elle n'en reste pas moins un pirate, aussi sympathique soit-elle. Alors prenez garde à être présent lorsqu'elle vous demandera elle-même de l'aide. Quelle qu'elle soit. Car autrement, elle risquerait de vous le faire payer. Bien que souvent imbibée et ayant la mémoire difficile lorsqu’elle l'est, elle n'en garde pas moins une excellente, bien que sélective, pour ce qui est des dettes. Et si vous refusez de vous acquitter de cette dernière, elle peut devenir mauvaise. De plus, Salih souffre de ce qu'on appelle, un esprit rancunier. Couplez à cela un tempérament fougueux et vous obtenez quelque chose de douloureux si ça vous arrive en pleine poire...


Certains disent qu'elle n'a jamais connu l'amour. D'autres, qu'elle l'a connu une fois et qu'elle a décidé de ne plus en entendre parler, car ce fut trop douloureux. Après avoir discuter avec elle, je dirais que c'est encore autre chose. Plus que de l'inintérêt total pour ce qui a trait à l'amour sentimental, elle semble carrément hermétique à tout ça. Comme si c'était là quelque chose qu'elle ne voulait pas comprendre, n'essayait pas, d'ailleurs, de comprendre. Salih n'a jamais été amoureuse, ou alors uniquement de la mer, des océans. Elle a probablement eu des amitiés très fortes avec certains mâles, sûrement des femelles, mais ils devaient avoir quelque chose en plus qu'on ne retrouve pas ailleurs. Car aujourd'hui, elle peut apprécier une personne, sans vraiment s'attacher. Elle sait à quel point l'attachement peut rendre les choses difficiles. Alors ne soyez pas étonné si elle ne vous voit jamais plus que comme un camarade de beuverie ou un client de la taverne.

Que voulez-vous savoir de plus sur elle ? Buveuse invétérée elle semble avoir un estomac en plomb, résistance à l'alcool au moins aussi haute qu'à la douleur. Blagues grivoises tout en étant cultivée, rancune tenace et mémoire d'éléphant (enfin quand elle veut dirons-nous.) Surdité sélective, comportement dit "masculin" plus que "féminin", sans être forcément un loubard (même si elle en est capable.) Drague les hommes comme les femmes, ne se laisse cependant pas draguer facilement. Elle n'est pas difficile à obtenir, mais ne supporte pas le romantisme à l'eau de rose et les histoires d'amour à faire vomir.

C'est un sacré numéro...on dirait pas comme ça pourtant.
Histoire
Salih est née quelque part dans un petit village un peu perdu dont le nom échappe à Salih même. Ses parents étaient des gens sans le sous qui vivaient comme ils pouvaient. Ils survivaient serait plus juste. Ils avaient une petite maison à l'orée d'un bois et ils essayaient de faire pousser quelques pauvres légumes dans un jardin qui ressemblait à tout sauf à un potager. Lorsqu'ils parvenaient à récolter quelques choux, ils allaient les vendre dans les ports pour permettre aux marins de ne pas attraper le scorbut. Et lorsque rien ne poussait, il arrivait que madame aille vendre son corps au plus offrant, toujours sur les quais. Elle n'était pas vilaine la mère de Salih et permettait au couple de survivre. Ils ne leur manquaient pas grand chose pour être heureux, car ls faisaient parties de ceux qui se contentaient de ce que la vie voulait bien mettre sur le chemin. Ils ne priaient pas de dieux, ils ne croyaient pas en une quelconque entité, mais ils croyaient au destin et à la vie. La Nature était leur seule mère et ils étaient ensemble. C'était tout ce qui importait.

Puis ils eurent trois enfants. Un fils mort né, puis deux filles, dont une qui mourut à l'âge de cinq ans de la tuberculose. Avant la naissance de Salih, il ne restait que leur troisième enfant, Shahira. Une jolie petite fille gaie et pleine de vie, qui aimait les longues promenades dans la forêt et grimper dans les arbres. Elle était friande des histoires inventées par son père et aimait écouter sa mère chanter. Lorsque Salih vint au monde, cette petite fille devint plus solitaire et n'écoutait plus la voix de son père. Elle était jalouse de la venue de ce nouveau bébé que la mère semblait chérir particulièrement. C'est qu'elle se pensait stérile lorsque le destin, encore et toujours lui, décida de mettre dans son ventre un nouveau fruit.

En grandissant, Salih et Shahira étaient de plus en plus différentes. Salih ne ressemblait pas du tout au père de Shahira. A tel point que cela commença à faire parler autour d'eux. On disait que Salih devait être le fruit d'un des pirates ou marins qui pullulaient alors sur les quais. Elle était bien trop différente de sa soeur, tant par le physique que par le caractère. Là où Shahira était devenue douce et tranquille, Salih était devenue aventureuse et libre. Elle voulait toujours accompagner ses parents au port, voir les bateaux. Elle écoutait les histoires de pirateries, délaissait les contes de fée.

EN COURS

PSEUDO(S): Obédience • PRÉNOM: Jack, c'est bien Jack. • ÂGE: 28 ans • COMMENT ES-TU ARRIVÉ(E) ICI ? Il était dans mes fav depuis longtemps en fait. Et j'ai récupéré mon pc. • COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ?Pour le moment, l'ambiance est agréable. Je verrai ensuite ^ ^ • CODE DU REGLEMENT ?


Dernière édition par Salih le Dim 9 Sep - 21:12, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salih


avatar


MessageSujet: Re: Salih ||Au jeu de l'amour, les dés sont pipés. 50%   Lun 6 Aoû - 17:55

Je réserve, au cas où je dépasserais la limite de mots. Cela m'est arrivé une ou deux fois. Si ça se trouve, je n'aurai pas besoin DU TOUT, mais on n'est jamais trop prudent ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Salih


avatar


MessageSujet: Re: Salih ||Au jeu de l'amour, les dés sont pipés. 50%   Jeu 6 Sep - 18:38

Je me permets de poster ici pour m'excuser du temps que je prends à faire ma fiche. Pour des raisons plus que personnelles, j'ai dût m'éloigner des réseaux sociaux et de l'ordinateur. Je suis actuellement de retour, mais ce sera uniquement sur le forum le temps de régler quelques trucs encore.

Merci de votre compréhension.

♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Salih ||Au jeu de l'amour, les dés sont pipés. 50%   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salih ||Au jeu de l'amour, les dés sont pipés. 50%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis (With Marie de Guise
» Fanfics?
» Quel(s) est (sont) le(s) genre(s) de films que vous préférez ?
» « L'amour et la haine sont des parents consanguins »
» Au fond, l'amour et la haine sont de proches contraires .Δ. [Ita/Ever]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant toute chose :: Personnage-