AccueilCarteS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Changement de fiche de FO
Dim 16 Sep - 15:55 par Invité

» Des news de Feeling Online
Dim 16 Sep - 15:54 par Invité

» Nouveauté Valoran's Battlefront
Dim 9 Sep - 14:36 par Invité

» Salih ||Au jeu de l'amour, les dés sont pipés. 50%
Jeu 6 Sep - 18:38 par Salih

» J'ai des questions ♥
Dim 5 Aoû - 19:49 par Salih

» Shayliss (Terminé)
Mer 25 Juil - 7:40 par Bara van Saquelle

» Recensement des Avatars
Mer 18 Juil - 6:26 par Nessa Skel

» Yasashi Koji, l'île aux milles secrets : les news !
Dim 17 Juin - 16:19 par Invité

» News des Chroniques d'Irydaë
Jeu 14 Juin - 23:07 par Invité


Partagez | 
 

 Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mariliana


avatar


Identité
Maitre/Hybride de: Nariel
Où me trouver ?: Fend les Vagues
DC(s): 0

MessageSujet: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   Lun 12 Mar - 13:12

La deuxième semaine de traversée approchait de sa fin, mais deix autres semaines de voyage plus longue encore attendaient Mariliana et le Fend les Vagues.

La routine était bien installée, la sortie quotidienne des esclaves, le passage de certains d'entre eux sous "l'inspection" de la capitaine, le choix ayant lieu de façon "aléatoire" tant par le moment que par l'esclave, variant souvent selon l'humeur de la capitaine ce jour là.

Ce matin Mariliana descendit a la calle pour aller faire un tour des cages. Aujourd'hui elle inspecterait peut etre un des esclaves, du moins cela était son intention d'origine.
Elle changea d'avis en tombant sur trois cages cote a cote.
Les esclaves des cages sur le coté se tenaient le plus eloignés possible de celle centrale.

Quand cette esclave prendrait son tour sur le pont, reliée au mat par une chaine, Mariliana aurzit quelques questions a lui poser.

La capitainr retourna a sa cabine et se renseigna sur cette esclave. Elle s'appelait Ehris et ne lui avait pas couté trés cher, elle était décrite globalement docile, rendue docile par son dressage, mais sujette parfois a quelque soubresseau de rebellion.
Peut etre avait elle fait quelque chose qui avait effraye les deux esclaves les plus proches ?
Ehris avait interet a avoir un bonne reponse a donner a la marchande. Ou elle passeraut a nuit liée au mat, comme une parire d'autres avant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Erhis


avatar


Identité
Maitre/Hybride de:
Où me trouver ?:
DC(s):

MessageSujet: Re: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   Lun 12 Mar - 14:44

Erhis ne comptait plus les jours qu'elle avait passé sur ce maudit navire. Son seul moyen de les compter, c'était de compter le nombre de fois qu'elle avait pu sortir de sa cage. Mais au final, elle commençait à prendre l'habitude de cette vie. Si tant est qu'on puisse qualifier cela de vie. Et qu'elle en prenne l'habitude était une mauvaise chose. Aussi étrange que celui puisse lui sembler, elle avait hâte de trouver un nouveau "maître", histoire de changer d'air. Et surtout de manière à pouvoir trouver un tout nouvel horizon. Car elle n'abandonnerait jamais l'idée d'être libre à nouveau. D'être considéré comme un être vivant, et de partager ce destin avec ses semblables. Du moins, c'est ce qu'elle se disait il y a un moment, mais elle avait finit par changer d'avis en côtoyant les idiots dans les cages adjacentes. Elle en avait entendu des choses complètement idiotes, mais ses voisins raflaient haut la main le titre d'idiots finis. Ils parlaient de bien servir leurs maîtres, et ceci afin de s'attirer leurs faveurs et de bien vivre. "De bien vivre" ?! Et encore, ce n'était pas le pire, mais elle n'en pouvait plus. Les premiers jours, elle les avait laissé parler, décidant de ne pas intervenir. Mais plus ça allait et pire c'était. Il y a quelques jours, elle ne pouvait plus se retenir. Elle devait leur expliquer sa façon de penser, même si c'était avec des mots crus.

Vous êtes les pires idiots que j'ai pu connaître dans ma vie. Vous parlez de vos futurs maîtres comme si c'était des Dieux et qu'il fallait les servir correctement, tels les pauvres mortels que nous sommes, pour s'attirer leurs faveurs. Mais ouvrez donc les yeux ! Ce sont des être vivants, tout comme nous, et ils nous traitent comme des objets, à nous vendre et à nous utiliser. N'avez-vous donc pas une once de fierté et d'honneur ? Ne ressentez-vous donc pas l'envie de vous venger et d'être libres ? De pouvoir vivre comme tout un chacun sans être réduits à l'humiliation pour le bon plaisir d'un être infect qui se croit supérieur ? Vous me dégoûtez...

Elle leur avait craché ces paroles à la figure avec agacement et hargne, tout en les fusillant de son regard pourpre, propre à glacer le sang même des plus courageux. Elle était dégoûtée de tous ces esclaves qui avaient abandonné l'idée même d'être libre un jour. S'ils ne souhaitaient pas se libérer du joug des nobles, alors soit. Elle sera la seule à se défaire de ses chaînes.
Depuis ce jour-là, les deux esclaves et les autres qui avaient pu l'entendre ne lui adressaient plus la parole. C'est à peine même s'ils osaient parler entre eux en sa présence. Un silence glacial s'était imposé et ils se tenaient même le plus loin possible d'elle, la fuyant comme la peste. Sans doute par crainte de représailles s'ils osaient même acquiescer un minimum à ses propos.
Ce n'était que des pleutres sans avenir. Et la situation convenait très bien à la jeune Erhis, qui s'était donc renfermée sur elle-même en dégageant une aura sombre.
Tout le monde savait que sous ses airs dociles, elle n'en était pas moins fière et désireuse de se libérer. Elle était une mauvaise esclave, et à juste cause.
D'ailleurs, elle se doutait bien qu'on allait la questionner sur la situation. Et elle attendait cela. Elle n'avait pas peur de souffrir à nouveau. Car elle souffrirait en accord avec ses principes et en étant elle-même, pas une esclave asservie et complètement stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Mariliana


avatar


Identité
Maitre/Hybride de: Nariel
Où me trouver ?: Fend les Vagues
DC(s): 0

MessageSujet: Re: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   Sam 17 Mar - 9:37

Mariliana soupira devant cette esclave et sortit le trousseau de clées afin de'ouvrir sa cage.

"Aujourd'hui il n'y aura pas de sortie sur le pont pour vous tous. Remerciez votre compine. Et toi. Debout. Tu vas venir avec moi. Ne fait pas la maligne on va "discuter" un peu ma petite."

Mariliana entra dans la cage et mit les fers à l'esclave.
Cette derniere sembla commencer a se débattre, mais n'en fit rien. Cela se voyait que bien qu'elle soit rebelle, elle avait déja étée globalement mattée par ses precedents propriétaires.

Mariliana lui attrapa vigoureusement le poignet et l'emmena sur le pont, et directement dans sa cabine oû elle la fit s'assoir sur une chaise avant de s'installer face a l'esclave dans un fauteuil confortable, et prendre un petit morceau de viande séchée.


"Maintenant tu vas me dire pourquoi ces deux esclaves s'éloignaient de toi. Et n'essaye pas de me mentir. Ce serait trés mal venu." dis je en mordant dans la viande, en tranchnt un petit morceau de comme si c'était du beure a l'aide de mes seules dents aiguisées.

Juste avant ne commence a parler, Mairliana l'interrompit pour ajouter ces quelques mots, cette petite regle, juste pour son plaisir de la voir peut etre mise en difficultée, mais aussi savoir juger sa maitrise de la langue, et de ce fait son éducation. Mariliana l'avait surtout achetée car elle était vraiment peu chere pour son physique, mais il fallait jauger le reste.


"Tu as le droit a vingt mots. Pas un de plus, pas un de moins. C'est un ordre."
Revenir en haut Aller en bas
Erhis


avatar


Identité
Maitre/Hybride de:
Où me trouver ?:
DC(s):

MessageSujet: Re: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   Dim 18 Mar - 11:17

Erhis avait fermé les yeux depuis un bon moment, roulée en boule dans un coin de sa cage, laissant le silence et l'ambiance pesante l'emporter dans un demi-sommeil réparateur. Elle tiqua, ses oreilles frémissants à l'entente de pas qui approchaient. Ouvrant à demi les yeux, elle observa la capitaine du navire s'approcher de sa cage en soupirant. Visiblement, il était l'heure pour elle de passer à la casserole. Tous les esclaves jetèrent un regard noir à Erhis lorsque Mariliana annonça qu'aucune sortie sur le pont n'était prévue à cause d'elle. Ce qui ne fit ni chaud ni froid à la jeune esclave qui laissa tranquillement le squale lui mettre les fers puis l'emmener dans sa cabine, où elle l'a fit s'asseoir sur une simple chaise avant de s'installer en face d'elle. Comme prévu, elle lui demanda d'expliquer ce qui s'était passé pour que tout le monde l'évite ainsi, tout en dévorant un peu de viande. Et tout cela en vingt mots. Intéressant. Elle voulait déterminer son élocution en même temps.
Haussant les épaules, Erhis ne prit même pas la peine de réfléchir avant de commencer sa brève explication.

Vingt mots seulement ? Damnation que vais-je bien pouvoir dire ? Je leur ai expliqué ma façon de penser, c'est tout.

C'était bien entendu plein d'ironie, bien que ce soit la vérité. Malgré les fers, Erhis avait pris une pose nonchalante sur le siège, son regard braqué dans celui du capitaine. Cependant, elle ne semblait pas du tout la défier par ce fait. Elle la regardait simplement, car elle s'adressait à elle, et qu'elle se refusait à détourner le regard.
Et elle se doutait bien que son attitude allait lui porter préjudice, mais cela lui importait peu. Elle avait l'habitude de souffrir, et étonnamment, elle n'attendait que ça. Cela aurait au moins le mérite de la sortir de la monotonie du voyage...
Revenir en haut Aller en bas
Mariliana


avatar


Identité
Maitre/Hybride de: Nariel
Où me trouver ?: Fend les Vagues
DC(s): 0

MessageSujet: Re: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   Mar 20 Mar - 7:51

Vingt et uns mots. Du moins c'est ce que Mariliana compta. Probablement trichait elle en comptant le "c'est" comme deux mots, "cela est", mais elle était la propriétaire et cette esclave devait bien comprendre qu'elle ne devait pas jouer aux plus malignes. Marilianabse leva de son siege, elle avait une petite idée en tête.

"Est ce que tu sais masser petite ? Tu vas me faire un massage. Et si tu le fait plus ou moins bien je jugerais de ta punition ppur avoir troublé l'ordre dans la calle."

Mariliana se leva et se dirigea vers la porte, qu'elle ferma a clée avant de retourner vers l'esclave et lui enlever ses fers, en la grdant bien en vue au cas oû celle ci tenterait un geste malencontreux.

Faisant signe a Erhis de se lever et la suivre, la capitaine se dirigea vers sa chambre.
Une fois toutes deux entrées, cette porte aussi fut fermée a clée, isolant les deux femmes dans cette petite piece ou se trouvait juste un lit et une table de chevet avec un coffret et quelques livres.

Ouvraut le tiroir de cette table de chevet Mariliana en sortit une petite bouteille. Une huile odorante elle fourra avec insistance dans les mains de l'esclave avant de se diriger vers le lit, retirant ses vetements, gardant ses dessous, se couchant sur le ventre dans le lit.[/b]

"Tu vas me masser. Et utilise peu d'huile. Elle sent assez fort, coute cher, et j'aime sentir ma peau détendue, mais pas grasse. Comprit. Au boulot maintenant esclave.

[i]Erhis ne l'avait pas forcément remarqué, la peau des paumes de la capitaine étant relativement douce, mais masser son dos ainsi serait déja une premiere puniion pour l'esclave, se retrouvant obligée de frotter ses mains a répétition contre sa peau rugueuse de requin.
Probablement l'esclave serait elle tentée d'utiliser plus d'huile afin de rendre sa tache moins douloureuse, mais ce serait aller contre els ordres de la capitaine.

Mariliana était fière de cette idée, qui liait l'utile a l'agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Erhis


avatar


Identité
Maitre/Hybride de:
Où me trouver ?:
DC(s):

MessageSujet: Re: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   Mar 20 Mar - 13:38

Erhis suivit tranquillement du regard le squale se lever, arquant un sourcil à sa demande sans pour autant y répondre oralement. Une fois les fers retirés, elle se frotta les poignets. On ne s'habitue jamais vraiment à avoir ce genre de choses aux poignets ou aux chevilles, et le poids du fer se rappelle très souvent à la personne qui les porte. Ce sont autant des entraves physiques que morales. Cependant, même si physiquement, c'est impossible de les briser à mains nues, on peut toujours s'en défaire moralement. Après tout, il y a bien des personnes qui étaient excitées à la simple idée d'en porter...
Quoiqu'il en soit, la jeune esclave suivit docilement Mariliana jusque dans sa chambre. Son regard observa rapidement la petite pièce, jugeant le mobilier et la disposition des meubles. C'était plutôt sobre, chose étonnante. Le squale lui fourra un flacon rempli d'une huile un peu trop odorante aux goûts d'Erhis dans les mains avant de s'allonger sur le lit.
Le regard de l'hybride se posa sur la peau à l'aspect rugueux du squale. Elle comprit rapidement que la consigne de ne pas trop graisser cette peau n'était pas anodine. C'était encore une fois un test. Deux choix s'offrait à elle. Penser à sa petite personne, trop graisser pour ne rien ressentir lors du massage, et écoper d'une punition plus dure, ou obéir sagement et souffrir durant sa tâche.
Elle n'hésita pas longtemps sur la méthode à appliquer, préférant souffrir lors du massage plutôt que de souffrir bien plus lors de sa punition à venir.
Avant de commencer son travail, elle rectifia le capitaine sans vraiment s'en rendre compte, d'un ton involontairement brusque.

Erhis...

Elle appliqua un peu d'huile sur ses paumes avant de déposer le flacon sur la table, puis commença à masser Mariliana avec aisance. Elle avait été habituée à effectuer des massages, et son corps finement sculpté lui permettait d'avoir une poigne assez franche tout en préservant la délicatesse féminine de ses mains. Le résultat en était assez agréable, et elle ne broncha pas du tout malgré la souffrance évidente qu'elle ressentait. Encore une fois, l'habitude de la douleur lui faisait même oublier ce que c'était que de ne pas avoir mal.

Elle lâcha un soupir, continuant sa tâche jusqu'à ce Mariliana se sente satisfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Mariliana


avatar


Identité
Maitre/Hybride de: Nariel
Où me trouver ?: Fend les Vagues
DC(s): 0

MessageSujet: Re: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   Sam 24 Mar - 9:06

La capitaine finit par lever la main, lui faisant signe d'arreter.

"Il y a un problème. J'ai la peau épaisse et ne sent pas beaucoup ton massage. Masse plus fort petite. Si tu y mettait vraiment ton entrain, je devrais sentir l'odeur du sang de tes mains contre ma peau. Alors met y plus d'entrain. Comprit ?
Ho et n'essaye pas de tricher. J'ai un tres bon odora pour ce genre de choses. C'est naturel."


Mariliana sentit la réticence de l'esclave. Elle semblait etre habituée a une certaine douleur, mais probablement pas à devoir s'infliger elle meme des blessures, même légères. Elle apprendrait que les ordres d'un maitre sont unilateraux et non négociables. Et sue la rebélion ne fera que la mettre dans une mauvaise position. Apres tout si un esclave voulait avoir une relativement belle vie, il devait etre aprecié par son maitre. Chose qu'Erhis n'essayait meme pas de faire.

Quelques temps apres avoir commencé a sentir la fine odeur du peu de sang qui suitait des mains de l'esclave aux mains écorchées, Mariliana passa sa propre main dans son dos et y fit glisser son doigt. L'huile avait prise une couleur trés légèrement rosée et cela plu a la marchande. Il était temps de mettre fin a son supplice. Du moins a ce supplice ci.


"Bien. C'était un bon massage. Maintenant dénude toi. C'est un ordre."

Une fois que l'esclave lui eu obéit, Mariliana prit ses mains et les observa. Elle était légèrement bléssée, accusant quelques légères ecorchures et coupures d'ou suintaient des toutes petites goutelettes de sang. Cela le médecin de bord saura le guérir d'ici la fin du voyage afin qu'elle soit présentée comme neuve a la vente.

Mariliana fit ensuite le tour de l'esclave pour observer son corps avant de lui e les faires sans qu'elle se rhabille.


"Tu es une bonne masseuse. Mais tu mérite quand meme une punition pour tant d'insubordination. Esclave.
Maintenant tu vas passer la journée liée au mat principal dans cette tenue d'Eve. Tu aura a boire bien sur. Je ne vais pas te laisser mourrir. Et si tu es sahe tu aura peut etre a manger ce soir, avant de passer la nuit qui suit toujours attachée. J'espere que tu aime les embruns marins, car tu vas les ressentir toute la journée."
Revenir en haut Aller en bas
Erhis


avatar


Identité
Maitre/Hybride de:
Où me trouver ?:
DC(s):

MessageSujet: Re: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   Dim 25 Mar - 16:55

Une fois le massage terminé, Erhis baissa le regard sur ses mains à moitié écorchés. Elle avait senti des picotements, suivis d'une légère douleur durant le massage, mais rien de bien terrible. Et de ce qu'elle voyait, ses mains n'étaient pas en si mauvais état. Haussant les épaules, elle redressa son regard sur le squale qui lui demandait de se dénuder. Poussant un soupir, elle s’exécuta sans rien dire. Elle était à l'aise avec son corps, et pas si pudique que ça. Mariliana tourna autour d'elle pour l'observer avant de lui annoncer la suite. La fameuse punition du mât. Soit. L'hybride s'attendait à quelque chose de ce genre et ne regrettait en rien ses actions. Si c'était le prix à payer pour avoir la paix durant le voyage aux côtés des autres esclaves, alors qu'il en soit ainsi.
Le capitaine lui repassa les fers avant de l'emmener sur le pont principal. Erhis observa un moment le mât, dont le bois n'était pas tout jeune. Des échardes pointaient à quelques endroits et promettaient de s'incruster dans les chairs nues de l'esclave si elle se débattait. Ce qu'elle ne comptait pas faire de toute manière. Deux matelots vinrent aider à attacher l'esclave, non sans la reluquer tout du long et en ayant les mains un peu trop baladeuses pour ce qu'ils avaient à faire. L'hybride se laissa faire, le regard déjà perdu dans le vide. Une fois bien attachée, elle essaya de remuer légèrement pour trouver la position la plus confortable possible, bien que confortable ne soit pas vraiment le mot approprié. Elle sentit quelques échardes lui rentrer dans la peau et cessa donc de bouger. Plusieurs paires d'yeux la regardaient et après des dernières paroles, on la laissa là.
Dressant le regard vers le ciel, Erhis tenta de déterminer la position approximative du soleil afin de savoir combien de temps elle allait devoir rester là. La journée était plutôt bien avancée, et il ne restait sans doute que quelques longues heures avant que le ciel nocturne ne prenne place dans la voûte céleste. Faisant fi des regards qu'on lui jetait et de la douleur provenant de divers éléments, elle ferma les yeux, faisant le vide dans son esprit. C'était compliqué, car les embruns la ramenaient souvent à la raison de ce qui l'entourait. Elle ne saurait dire combien de temps ça lui aura pris, mais elle y parvint finalement. C'est à force de subir de longs traitements douloureux qu'elle avait développé cette habileté. Faire le vide de manière à ne plus rien ressentir et, si possible, à sombrer dans une sorte de demi-sommeil. Il n'était pas réparateur, mais au moins, elle en oubliait la douleur.
Et les heures passèrent, son corps subissant sans qu'elle ne sorte de sa transe.
Si Marilinia essayait de la faire ployer, elle n'y arriverait pas si facilement. Car sa flamme ne s'éteindra jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rappeler a l'ordre mais sans abimer. Difficile tache du marchand. (Pv Ehris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Blaze, Layali-Joy ▬ Oui mais jamais sans moi !
» Je suis Ariel, mais sans la queue.
» Zimbabwe: Un titre honorifique mais sans réel pouvoir pour l'opposition
» LE DIX COUPS DU PRESIDENT ?POLITIQUE PAS ! FOND ,FORME ,STYLE PAS!
» Brutalité et délicatesse [PV Chiya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fend les Vagues-