AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une réconciliation des plus attendue (pv Azzan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasmine Sherazade

Roturier
avatar


Identité
Maitre/Hybride de:
Où me trouver ?:
DC(s):

MessageSujet: Une réconciliation des plus attendue (pv Azzan)   Mar 14 Nov - 3:33

Semaine de préparation-Jour 3

Une semaine et trois jours c'était écoulée depuis la grande déclaration et Jasmine n'avait eu de nouvelle de son ami que via cette robe si gentillement offerte et elle l'avait entrevue vaguement lors de la première journée de préparation du marché. Jasmine avait passer la journée un peu partout dans le château essayant de ce rendre autant utile que possible essayant d'oublié les mauvaise aventure qu'il lui était arrivé. Elle avait vue et assisté ne serait-ce que un cours moment à l'arrivé de la Chef Ishai Can la veille qu'elle connaissait que de nom ayant entendu parler d'elle via Azzan, n'ayant pas encore croisé celle-ci, elle restait tout de même souriante et garda un certain contrôle sur sa personnalité.

Le lendemain elle se leva de bonheur prit un bain parfumée au jasmin et s'habilla de ses plus beaux apparat, elle porta la magnifique robe verte émeraude qu'Azzan lui avait donner l'adorant et l'ayant fait nettoyer la veille pour qu'elle soit prête le matin même. Une fois habillée, elle se rendit à la bibliothèque pour se renseignée sur le comment pouvoir avoir un de ses jours sa chance auprès d'azzan certes leur liens ne serait pas briser par un mariage arranger mais les sentiments de la jeune femme voulait être plus qu'une simple amie au regard du jeune homme.

Elle voulait être sa femme celle qui partagera pour toujours sa vie mais se doutait bien qu'elle ne pourrait guère avoir ce titre malgrè la tristesse qui accablait la jeune dame, elle continua de faire comme à son habitude souriant et agissant de manière courtoise envers servantes et serviteurs ainsi qu'esclaves de ce dernier. Garder le sourire était son moyens à elle de ne pas cédé à la tristesse d'un amour cassi impossible, à chaque pas qu'elle faisait en direction de la bibliothèque, les servants et servante la saluèrent,elle leur rendit avec le sourire ce même salut. Elle ne voulait pas inquiètée qui que se soit autour d'elle pas même Azzan il avait tellement a porter sur ses épaules.

Une fois arrivée à destination, Jasmine se dirigea instentannément vers ses livres de recherches qu'elle consultait souvent au début, elle se perdit un peu dans la bibliothèque qui était immense adorant les compte de fée qui finissait bien et qu'elle espèrait un jours qui sait connaître mais, la n'était pas le cas et connaissant son état elle était pas prête de sortir un jour avec l'homme qu'elle aimait par le manque d'interêt pas que leur liens n'était pas fort au contraire mais l'altruisme de Jasmine lui disait que jamais une simple roturière tel qu'elle pourrait attirée un temps soit peu le regard et les sentiments de son cher et précieux ami de toujours.

*Bon sang je suis folle d'espèré à un miracle si je ne me bas pas pour lui une autre aura ma place... et je m'en voudrais toute ma vie*

Elle se dirigea donc dans les documents un peu plus diplomatique et les étudia de fond en comblant recherchant par tout les moyens une issue à leur problème afin de devenir noble et qui sait devenir celle qui sera pour toujours auprès de lui enfin jusqu'à ce que la mort les sépare. Sachant bien que même si ils ne se marieraient pas seuls la mort d'un des deux pourraient les séparer pas même une femme ou une esclave ne viendrait a bout de se lien si spécial qui les reliaient pour toujours. Elle feuilleta pareille maintes document a plusieurs reprises.

Ayant finis ces recherche un peu vers midi,elle sortit de la bibliothèque . Une envie folle d'aller ce promener lui pris mais avant de faire ceci, elle alla prendre un copieux repas loin de tout regard désirant être seule .Une fois ceci fait elle quitta le château afin d'aller observant les commerces,elle ne rentra que dans la soirée.
Une fois de retour de sa petite promenade,un désir immense d'aller  voir le jardin de son ami prit à la jeune roturière et elle s'y rendit,elle soupira une fois arrivée,elle n'avait pas pris le temps de manger et s'installa sur une des banquette du jardins celle en dessus de la fenêtre de son meilleur et tendre ami d'enfance. Elle se mit à chanter pour passer le temps, un chant si doux et remplis d'amour certe la chanson parlait d'amour mais personne ne pouvait ce douter sauf bien sur Azzan lui même que cette chanson parlait d'eux de leur passer de leur enfance et de combien il comptait pour elle et au combien il lui manquait tellement.

Ce jardin et le chant l'avait toujours apaiser enfant et cela n'avait pas changer en vieillissant, elle huma les doux parfums qui envahissait ses poumons, ne cessant de chanter un sourire heureux aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Azzan at-Aswala

Prince
avatar


Identité
Maitre/Hybride de: Lumina et Rozenn
Où me trouver ?: Île aux Saphirs
DC(s): Tyrannis

MessageSujet: Re: Une réconciliation des plus attendue (pv Azzan)   Ven 24 Nov - 14:10

La journée ayant été calme et sans surprise, le prince rentra calmement de son tour du marché. Rien d’extraordinaire. De belles choses, c’était indéniable, rien qui n’attira son intérêt de manière plus vive qu’à l’accoutumée. Les marchands continuaient d’affluer, tout autant que les visiteurs. Fort heureusement, parmis les plu fortunés, certains possédaient une résidence dans Nil Arasin, et d’autres couchaient sur leur bateau. Sans cela, les auberges auraient déjà été pleines. Le palais des at-Aswala quant à lui accueillait encore des dignitaires, mais ce n’était pas la période de plus grande affluence. Une grande partie d’entre eux ne venaient que pour profiter des festivités, et admirer le Marché Doré lors de la semaine officielle. Néanmoins, ceux déjà présents avaient davantage d’intérêts pour le prince, car ils étaient surtout là pour le commerce, pour se préparer, faire installer les étals de leurs artisans et commerçants. C’était également l’occasion pour eux de rencontrer leurs homologues, et de convenir à des tractations avant que d’autres n’arrivent. Azzan savait apprécier cet esprit de jeu dans le commerce. Le fait d’essayer d’analyser un potentiel, parier dessus, se jeter sur un accord ou non en prévision de d’autres concurrents… Il respectait ça tout autant qu’il l’encourageait.

De retour, comme à son habitude, il s’entretint avec Qasim. Visiblement, ils avaient eu de la visite, et il n’avait pu recevoir personne. Les présentations officielles attendront, d’autant plus que ce n’était pas la première visite, et qu’il n’avait en aucun cas été prévenu au préalable.
Après avoir salué le chambellan et s’être départi de son escorte, il se dirigea vers ses appartements, où l’attendait son esclave. La porte ouverte, comme à chaque fois depuis qu’il en avait fait l’acquisition, la belle hybride l’attendait à genoux, face à l’entrée. Et depuis quelques temps déjà, avec un radieux sourire lorsqu’elle posa les yeux sur lui. Azzan y répondit d’un fin sourire, et la gratifia d’une légère caresse à la joue, ne se privant pas de subtilement s’y frotter pour en apprécier le plus possible le contact. Sans un mot, il se dirigea vers le balcon, suivi de l’esclave qui se relevait en s’enquérant de sa journée.

-Plutôt calme. Quand le Marché Doré commencera officiellement, je t’y emmènerai faire un tour.

Dit-il distraitement, regardant à nouveau son jardin sous les derniers éclats de la journée. Le crépuscule n’en étant qu’à ses prémices, mais déjà une fine lumière rosée s’abattait doucement sur ce paradis verdoyant. Lumina proposa à son maître de quoi boire quelque chose, et ce dernier acquiesça tout simplement en hochant la tête. Il ne saurait expliquer qu’est-ce qui crée le plaisir, le bonheur, la plénitude, suite à un regard. Lorsqu’il le regardait il n’y voyait pas forcément l’amour et l’attention de sa mère pour ces plantes, mais bien un jardin haut en couleur. D’une beauté unique. La beauté. Voilà bien une des choses que tout individu recherche. Plaire à ses sens, comme une caresse pour le toucher, l’effluve d’un délicat parfum l’odorat, ou encore une douce mélodie pour les oreilles. Quant au goût, après avoir porté à ses lèvres le délicieux breuvage, il ne doutait pas de pouvoir se combler de biens des manières. Mais visiblement, il n’était pas le seul à vouloir se contenter. Tel un petit animal affectueux, l’hybride vint se frotter la joue contre sa jambe, arrachant un sourire au prince. Il n’avait pas, du moins plus, besoin de la regarder pour deviner son état ou comprendre ses réclamations. Elle était comme ça naturellement depuis qu’ils avaient appris à s’apprivoiser. Car contrairement à ce que beaucoup pense, malgré que l’esclave soit une marchandise, le maître doit tout autant apprendre le fonctionnement de son esclave pour pouvoir l’adapter à ses besoins, que l’esclave se doit de s’adapter à son maître.
Il accompagna cette recherche d’attention d’une simple main dans sa chevelure bleutée, venant délicatement laisser ses doigts nager dans ces fins tentacules, en une caresse délicate. Ces derniers vinrent instinctivement s’enrouler autour de ses doigts, n’apportant néanmoins aucune résistance. Un moment des plus agréable.

Mais le dernier de ses sens qui n’avait encore eu la chance de le combler, le fit enfin. Venu de nul part, sans qu’il s’y attende, il entendit une douce mélodie, venant de sous sa terrasse. Au regard de la hauteur, il n’en saisissait pas toute la teneur, mais il reconnut la voix. Jasmine. Quelque bribes lui parvenant néanmoins, il pu en déduire que cela parlait d’eux. Ayant de respect que de considérations pour le hasard, il se dit que si elle chantait ainsi à cet endroit, ce n’était pas pour rien. Elle connaissait les jardins par coeur, et savait parfaitement où se situait la terrasse de son ami.
Elle chantait toujours aussi bien, mais cela était surtout un rappel bien peu subtil de sa présence. Une demande d’attention élégante mais ne pouvait se dire être autre chose. Seulement, cela lui rappelait également la raison de leur éloignement. Cette déclaration… Il s’était donné le temps d’y réfléchir, alors qu’il n’en avait rien fait. Et le Marché Doré n’en était pas la véritable cause. Il était inutile qu’il se mente à lui même. Cette situation le dérangeait. Il n’éprouvait pas les mêmes sentiments qu’elle, et ne savait comment le lui dire sans la perdre. Après toutes ces années, elle restait la seule avec qui il avait eu un semblant d’enfance. Fraîche, naturelle, elle était la seule erreur, la seule intruse, dans son monde princier. Mais c’était plaisant, à l’instar de Lumina qui n’avait rien d’une esclave ordinaire dans son comportement.

Sachant que l’amour pouvait faire des ravages, autant qu’un secret gardé aussi longtemps, il ne pouvait la laisser ainsi encore longtemps. C’était presque cruel, injuste. Ce n’était pas un manque de courage réel qui le retenait jusque là, mais plus une indécision complète. Quoi dire ? Quoi faire ? Dans d’autres circonstances, il n’aurait pas été aussi calculateur, aussi regardant sur la manière d’aborder les choses avec elle. Mais là, c’était important, et pouvait marquer un autre tournant dans leur relation.
Il accorda une dernière caresse un peu plus appuyée à l’esclave, puis retira sa main. Il prit une gorgée un peu plus significative, et reposa la coupe. Nullement pour se donner du courage, c’était pour en apprécier le fruit un peu plus longtemps, justement pour ne pas à avoir à l’emporter, préférant garder tous ses esprits. Azzan tourna les talons, et déposa son cimeterre d’apparat, ne prenant pas la peine de le demander à l’hybride. La sachant sur ses pas, il n’eut qu’à se retourner pour poser sa main sur sa hanche, arrêtant net le mouvement qu’elle aurait amorcé pour s’agenouiller.

-Je reviens plus tard. Occupe toi comme il te plaira.

La méfiance et l’inquiétude se lisaient dans les yeux de l’esclave. Azzan n’eut pas besoin de préciser que c’était la jeune femme qu’il allait voir, il savait qu’elle comprendrait, tout comme il savait que Lumina montrait ouvertement sa réticence, mais il n’en fit pas cas. Il pensait connaître Jasmine. Peut-être qu’au fond il s’était toujours voilé la face concernant ses sentiments. Plus facile.
Pour la calmer, il déposa un bref et léger baiser sur ses lèvres, puis sortit. Il rejoignit les Jardins Ascendant tout en saluant quelques dignitaires au passages. Se repérant aussi facilement que dans ses appartements, il la retrouva assise sur une banquette de coussins. Le prince lui sourit et s’arrêta en face d’elle.

-Bonsoir Jasmine. Tu veux un peu de compagnie ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jasmine Sherazade

Roturier
avatar


Identité
Maitre/Hybride de:
Où me trouver ?:
DC(s):

MessageSujet: Re: Une réconciliation des plus attendue (pv Azzan)   Jeu 14 Déc - 0:03

Ne s'attendant pas du tout à le voir ainsi débarqué la jeune femme fit le saut arrêtant net la chanson . Jasmine déposa un regard doux et rassurant sur ce dernier. Son pauvre petit coeur battait la chamade, juste à le voir ainsi présent près d'elle. Son corps en entier tremblait intérieurement gardant un minimum de contrôle sur son être entiers,elle l'entendis lui demander si elle voulait un peu de compagnie,elle afficha un radieux sourire:

-Bonsoir azzan et oui je veux bien

Elle essaya néanmoins encore de garder ses sentiments enfouit en elle,mais le savoir ainsi près d'elle la rassurait ne serait-ce qu'un peu. Elle eu une bref penser pour l'esclave de ce dernier. *Où es lumina c'est étrange qu'elle n'est pas la à le suivre. Lui a-t-il demander de rester dans la chambre?* Elle la chercha un cours instant du regard et se retourna vers Azzan,elle sembla s'inquiètée pour l'esclave:


-Lumina n'est pas là?

Notre jeune amie se caressa alors nerveusement le bras et se mordit la lèvre,elle semblait cherchait les mots juste et adéquat,mais un sons sortit a la place un soupire. Elle s'efforça simplement de sourire,il lui avait tellement manqué. Il était pourtant si près et à la fois si loin. *Oh bon sang, je suis folle d’espérée qu'il ressente le même amour* La nervosité l'emporta alors sur son corps et celui ci ce mis à tremblée de tout son être. Elle avait également peur de le perdre...simplement à cette idée cela la fit fermait les yeux afin d'empêcher des larmes coulés le long de ses joues,elle réussit tant bien que mal à ce contrôlé et elle ouvrit les yeux, le regardant tendrement en souriant toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une réconciliation des plus attendue (pv Azzan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une réconciliation des plus attendue (pv Azzan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Arrivée fort attendue ~ une demande particulière.[Viktor. Kathleen. Aelalia]
» Retrouvaille tant attendue [PV: Patte de Granit]
» (F) Entre amitié et amour • 1 personne (très attendue)
» Vie tant attendue et à la fois Vie si surprenante... [PV Lunaire, Grise, Star, Sud & Opale]
» Une lettre tant attendue & un messager inattendu - Lorenzacio -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Palais-