AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marlène Elohia, le retour parce qu'elle vous a manqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marlène Elohia

avatar


MessageSujet: Marlène Elohia, le retour parce qu'elle vous a manqué    Jeu 29 Juin - 11:39

Marlène Elohia

SURNOM(S): Marlou • ÂGE: 22 ans • SEXE: Féminin • ORIENTATION: Hétérocurieuse • METIER: Couturière • GROUPE: Archipel Première • RACE: Humaine •

Physique
         Marlène, jeune couturière vivant à Miralabourg, est généreuse dans ses formes qui n’est pas très grande, seulement un mètre soixante. Voluptueuse, la jeune femme est du style mettre en valeur ses larges hanches et toutes les formes de son corps qui font ses atouts. N’en ayant pas honte, au contraire. Elle aime particulièrement ses cheveux roux dont elle prend grand soin, aussi bien dans la santé de sa chevelure que dans le choix des différents accessoires qu’elle pourrait mettre dedans lorsque l’occasion se présente. Pourtant, elle les laisse le plus souvent libre hormis lorsqu’elle se concentre pour des tâches. Dans ces moments-là, elle va les attacher d’un ruban noir en queue de cheval sur le sommet de son crâne La couturière n’est pas une femme très coquette, bien qu’elle prenne soin d’elle, elle ne se maquille pas malgré ses beaux yeux en amandes noisettes aux pupilles entourés d’un trait verts foncés, des touches dorés pouvant surgir lors de beaux jours. Son visage est peint avec des traits délicats, lui donnant un air juvénile tout en restant une femme mûre.

         Elle ne se maquille pas mais elle est aussi très simple dans ses tenues. Simples robes aux couleurs chatoyantes, la jeune femme ne manque pas d’imagination quand il s’agit de s’habiller. Portant des vêtements qu’elle a elle-même confectionné lors de ses heures perdues, souvent légères et souples pour être à l’aise dans ses mouvements. Quant est-il des bijoux ? La jeune femme n’en porte que lors des rares occasions, pour des fêtes.


Caractère
         La simplicité de Marlène ne se trouve pas seulement dans ses tenues. Elle se transmet aussi dans son caractère. Jeune femme toujours souriante, elle n’est pas du genre à se prendre la tête pour quoi que ce soit. Pourrions-nous dire qu’elle est naïve ? Non, pas à ce point. Elle croit principalement ce qu’elle voit, il lui faut souvent des preuves de ce qu’on lui avance.
         Elle ne se laissera pas facilement marcher sur les pieds, lorsqu’elle sait ce qu’elle veut et elle mets tout en œuvre pour l’avoir. C’est une vraie tête de mule qui ne recule devant rien et peut se montrer trop directe parfois.
         Marlène sera toujours la première personne à tendre sa main à la personne dans le besoin, elle n’hésitera pas à héberger son prochain si le besoin s’en fait sentir. Le problème de la couturière : elle a beaucoup de difficulté à dire non à cause de son trop plein de gentillesse. Elle sera toujours polie et souriante devant une personne qu’elle ne connaît pas mais s’il venait à la chercher, elle ne ferait pas dans la dentelle. C’est certain.
         Elle est une personne assez perfectionniste qui aime le travail bien fait, capable de faire preuve de très grande patience et de très grande habilité pour arriver à ses fins.
         Elle sera toujours la première personne à tendre l’oreille aux pleurs d’un inconnu, elle sera toujours la première à se soucier des autres, à écouter leur malheur, à les soutenir, à les aider mais l’inverse sera très difficile. Elle ne se confie jamais ou alors très rarement, elle n'aime pas cela et préfère écouter les autres pour les aider plutôt que de parler d'elle. La raison est qu'elle ne se trouve pas intéressante. Elle n’est pas du genre à parler d’elle ou à parler tout court. Est-ce pour ça que beaucoup de personne lui fait confiance ? Oui. Marlène est une personne digne de confiance. Vous pourriez laisser un couteau entre ses mains et lui tourner le dos, elle ne vous fera pas le moindre mal. Elle cherchera toujours les solutions qui arrange tout le monde, que tout le monde soit comblé et heureux car, malheureusement ou heureusement, elle se soucie trop des autres et pas assez d’elle-même.
         Ah ah ah, ne pensez pas que vous pouvez lui faire n’importe quoi ! Marlène sait se battre, elle sait se servir des armes et n’hésitera pas à en faire usage si elle le pense nécessaire.
         Pourtant, bien qu'elle se montre sympathique et joyeuse, elle peut aussi cependant, se montrer sadique et cruelle lorsqu'elle n'aime pas une personne. Elle peut montrer de grands stratagèmes pour mettre fin à cette dernière mais, ce, en gardant toujours le sourire pour n’éveiller les soupçons de personne. Ne croyez pas ! Ce n’est pas parce qu’elle est une simple couturière qu’elle est tout à fait stupide, outre le fait de savoir compter, la jeune femme est très intelligente.
         
Histoire
         Marlène naquit en plein milieu de l’automne. Sa mère s’amusait à dire que c’était grâce à la saison que la couturière avait la chevelure de la même couleur que les feuilles avant qu’elles ne tombassent.

         Que dire sur elle et son histoire ? Il n’y a pas grand-chose à raconter. Son père était un pirate qui était tombé amoureux de sa mère. Ensemble, ils eurent Marlène naissait deux ans après le commencement de leur relation. Une relation qui était mal vu par la grand-mère du nouveau-né. Suite à cela, elle renia sa fille qui s’éloigna au plus d’elle, suivit du père de son enfant. Marlène était donc élevée seule en compagnie de sa mère et de son père qui lui apprit rapidement les rudiments du combat afin qu’elle pût se défendre le jour où cela arriverait. Il lui apprit aussi quelques notions de soins. Non pas qu’il était médecin mais étant un pirate, il arrivait qu’il se blessât souvent. Désinfecter une plaie, se bander, quelques antipoisons, la base qui lui permettrait de se guérir si elle venait à se blesser. Il lui apprit aussi à conduire les barques en plus de quelques rudiments de la piraterie qui lui permettrait de s’en sortir si elle se trouvait en pleine mer.
         Sa mère, quant à elle, était une couturière. Elle apprit alors à Marlène à exercer ce métier dès sa plus tendre enfance. Ce fut elle qui lui apprit la patience et l’amour des petites choses bien faites. En apprenant le maniement des aiguilles et des fils, elle en déduit comment recoudre les blessures ouvertes et profondes.

         Alors qu’elle n’avait qu’une dizaine d’années, elle surprit son père descendre à la cave avec une grande marmite de nourriture en pleine nuit. Curieuse, comme tous les enfants de son âge, elle le suivit donc dans les escaliers pour en savoir plus. Aussi elle remarqua dans la cave des hydrides que ses parents cachaient. Aussi, après avoir appris à vivre dans la couture, elle vécut dans le fait de cacher des esclaves. Elle aidait ses parents à subvenir à leurs besoin.

         Or, quelques temps après son douzième anniversaire, son père partit loin d’elle et de sa mère. L’appel de la piraterie étant trop fort pour résister. Ce fut avec un déchirement au cœur qu’elle l’avait regardé monter dans le grand navire après lui avoir couru dans tout Kahoran, les larmes aux yeux, le nez coulant. Malgré ses cris de détresse, pas une seule fois il s’était retourné. Elle était encore trop jeune pour comprendre que s’il ne voulait pas se retourner, c’était pour ne pas la voir pleurer… Il n’aurait pas supporter cette vision. Marlène était resté toute la journée, sous le soleil brûlant d’été, à attendre son retour. En vain.
         A cause de ça, elle attrapa une mauvaise insolation qui manqua de la tuer avec le fait qu’elle refusait de se nourrir et de s’hydrater. Pourtant, aux prix d’efforts surhumains, la mère de Marlène parvint à lui faire entendre raison et la jeune fille guérit quinze jours plus tard.

        Peu avant ses dix-huit ans, sa mère était partie acheter de nouveaux tissus seule. Or, elle ne revint jamais. Tuée par un cheval en furie qui lui avait frappé violemment le crâne. Marlène s’était retrouvée seule du jour au lendemain, elle se retrouvait seule avec le magasin sur les bras avec les hybrides dans la cave. Durant un an, elle ne parvenait pas à sortir de son chagrin, se demandant si elle devait garder ou vendre les esclaves dans sa cave. Ils n’étaient pas nombreux, juste deux.
         Cependant, elle finit par se ressaisir et ouvrit une boutique de couture dans la maison familiale. Ayant régulièrement des clients et se faisant de plus en plus connaître dans les environs. La jeune femme grandissait et faisait connaissance avec les autres commerçant. . Elle se jura de faire table rase du passé et de vivre le jour présent tel qu’il est, faisant toujours plus de connaissance, étant toujours plus souriante, prenant soin des esclaves dans sa cave comme l’aurait voulu sa mère. Elle demandait alors aux hybrides se trouvant dans ses sous-sols de ne pas faire de bruits aux heures de pointe. Cependant, la nuit, quand tous les volets et les portes étaient fermés, ils pouvaient sortir dans la maison un peu pour se changer les idées mais devaient retourner dans leur lieu de vie. De temps en temps, elle partait en voyage pour se relaxer et offrir et ses services à d’autres personnes en d’autres lieux. Tout en gardant à l’esprit qu’il y avait des esclaves dans sa cave, aussi, lorsqu’elle partait, elle fermait toute la maison à double tour en leur disant de faire comme chez eux tout en restant discret, pas de lumière, pas de bruit et de rester dans la maison. Jusqu’à présent, ils avaient toujours fonctionné de cette manière et tout allait bien. Elle espérait que cela continuât.
         Suite à ses aventures, elle fit la rencontre d’Erik qui était abandonné pour qui elle eût un attachement et devînt son amant.

PSEUDO(S): Ecrire ici • PRÉNOM: Ecrire ici • ÂGE: Ecrire ici • COMMENT ES-TU ARRIVÉ(E) ICI ? Ecrire ici • COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ? Ecrire ici • CODE DU REGLEMENT ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Marlène Elohia, le retour parce qu'elle vous a manqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parce que je vous la doit.
» Le guide du newbie △ Parce qu'on vous aime fort.
» J'aime les licornes et leurs jolies cornes
» ☺ Love Circus ♥ [PV Aurore] [Terminé]
» 16.02.2013 ~ La Folie est votre amie, elle vous fera des guilis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant toute chose :: Personnage-